FFB AG du 11 06 2017 AuxerreAG de la FFB du 11 juin 2017 à Auxerre (89)
Rapport moral 2016/2017
Mesdames, Messieurs les délégués de ligue, Nous voilà à nouveau réunis pour cette AG statutaire de la Fédération. Nous nous serons donc réunis trois fois en une année depuis l'AG de Chatillon. La saison 2016/2017 a été particulière puisqu’elle correspondait à la fin de la mandature avec ce que cela comporte en terme de bilan, de préparation du projet et de l’équipe nouvelle à bâtir.
Je ne referai pas ici le déroulé de l’olympiade 2013/2016 puisque celui-ci a été fait en décembre à l’AG élective de Joué-les-Tours, de même que le bilan financier des comptes arrêtés au 31/08/2016.
Ce que je retiendrai, c’est surtout le bon résultat financier de l’exercice conformément à nos engagements et la triple réussite constituée de la réforme territoriale, de la reprise des échanges montants et descendants avec les ligues et, surtout, l’arrêt de la baisse continue du nombre de licenciés depuis plus de 10 ans.

La positivité de ce résultat reste fragile puisque cette année marque une stabilisation de la prise de licences. Cela démontre bien qu’il nous incombe de convaincre et d’impliquer aussi bien les organes déconcentrés que les clubs dans notre action, si on souhaite la pérennité de celle-ci.
Au moment de la réflexion pour construire le projet 2017/2020, il nous est apparu clairement qu’il nous fallait organiser notre action, l’évaluer en temps réel et prioriser les actions à entreprendre. Nous n’avons pas suffisamment de moyens qu’ils soient humains ou financiers pour mener de front trop de chantiers à la fois. Nous avons fait le choix délibéré d’organiser le projet de la nouvelle olympiade autour de trois pôles principaux qui doivent en s’articulant les uns aux autres nous conduire vers le développement. Chaque action de la fédération doit être tournée vers la structuration, le développement de la pratique pour tous, l’accroissement du nombre de clubs et du nombre de licenciés, l’accueil et l’initiation de tous les publics et la volonté farouche de les garder à l’intérieur de nos clubs.
Le travail réalisé à Joué en mode collaboratif, complété par l'enquête exhaustive réalisée l'an dernier, est remarquable puisqu’il a permis de recueillir plus largement les idées de tous ceux qui ont accepté de participer et à enrichir notre conscience commune de l’importance de partager nos expériences et nos visions. Je tiens à remercier ici tous ceux qui ont participé à ces travaux, toujours très chronophages. Il est très important à mes yeux de poursuivre ces échanges dans le futur. Ils doivent permettre à terme de coordonner et de répartir le travail entre les différents échelons de la fédération.
Depuis janvier, nous avons repris par le biais des réunions téléphoniques le tour des ligues pour essayer de comparer les modes de fonctionnement de chacune d’elles, les différentes problématiques rencontrées, les réussites et les difficultés. Ce travail a donné lieu à la rédaction d’un tableau récapitulatif qui pourra être utile à chacun d’entre nous. Dans le même esprit, le travail sur les finances comparées des ligues a été cette année élargi aux CDB ou tout au moins à tous ceux qui ont bien voulu remplir leurs devoirs statutaires. Il faudra dans le futur obtenir la normalisation de ces fonctionnements dont nous sommes tous co-responsables. Il ne faut jamais oublier que l’argent que nous gérons est celui des licenciés et du ministère et donc de l’argent public. Je ne peux ici qu’encourager chacun à se servir de l’outil de gestion des licences E2I qui est très efficace et évite la gestion de chèques et de bordereaux facturiers.
Les nouveaux élus ont eu plus ou moins de mal à mettre en place leurs commissions. La prise de marque et les habitudes de travail coordonnées ont demandé un peu de temps.
Nous avons engagé un vaste travail sur ce qui sera l’axe principal du projet pour l’olympiade, à savoir la formation.
Une réflexion de fond a été menée sur l’approche du haut niveau dans le but d’harmoniser autant que faire se peut les modes de sélection entre les différentes disciplines sportives.
Tout un travail récapitulatif sur les différentes conventions et aides accordées tant aux clubs qu’aux ligues a été entrepris. C’est un travail d’évaluation long, complexe et ingrat qui ne se voit que peu et est pourtant indispensable si on se veut efficace. Le projet fédéral 2017/2020 est finalisé et pourra servir de base de réflexion aux ligues pour imaginer leur projet. Il reste aujourd’hui à prioriser les actions nécessaires et à nous les répartir pour espérer être le plus efficace possible.

FFB AG du 11 06 2017 Auxerre 1Depuis des années, le siège à Vichy était sis dans un appartement non conforme, sans sortie de secours, ce qui nous mettait dans l’illégalité et rendait inconfortable et dangereux le travail de nos salariés. Nous avons trouvé un local un peu en dehors de Vichy qui correspond à ce que nous recherchions et qui va nous coûter à peu de choses près la même chose que l’ancien. Le déménagement aura lieu après cette AG, si vous acceptez le principe du transfert du siège social.
De même, dans l’urgence, nous avions dû déménager les locaux de la DTN de la rue de Monceau, à Paris.
Le local dépendait d’Agipi et nous revenait peu cher.
La DTN est depuis dans un local moins grand et peu confortable pour un tarif correspondant aux prix parisiens.
Là aussi, nous avons trouvé un local à Asnières qui nous reviendra moins cher et sera mieux adapté à nos besoins.
Cette année olympique est également l’année du renouvellement des élus de plusieurs instances. Nous avons présenté un candidat au CNOSF et il n’a manqué son élection que de très peu. Le but était surtout de faire connaître la Fédération et, en ce sens, l’objectif a été atteint. J’ai pu à l’occasion de la campagne discuter avec le président Masséglia qui a été brillamment réélu et il situe mieux aujourd’hui le billard dans le paysage des fédérations non olympiques. De même, j’ai pu me présenter et discuter avec les deux autres candidats qu’étaient Mme Lamour et M. Douillet.
Nous avons également dépêché des délégués à l’AG de l’EBA en Angleterre. Eric Vaquier nous a fait part de sa volonté de présenter sa candidature au prochain renouvellement de l’instance dirigeante de cette institution, le but n’étant nullement la recherche de je ne sais quel poste honorifique mais bien de peser de l’intérieur sur les décisions et les orientations de cette instance européenne qui influent forcément sur nous.
Le 20 mai a eu lieu, à Rome, l’AG élective de la CEB. Après la disparition récente et brutale de Wolfgang Rittman qui tenait les rênes de cette institution ô combien importante dans le monde du billard, 2 candidats étaient en lice pour la présidence et c’est la candidate que nous soutenions, Diane Wild, qui a été élue à une large majorité.
En outre, nous présentions deux candidats qui ont tous les deux été élus : Jean-Pierre Guiraud qui reste comme depuis de nombreuses années le responsable sportif et Pierre Reynaert qui a été élu secrétaire général en lieu et place de l’allemand Biermann.
C’est un événement important : la FFB est ainsi la seule fédération européenne à avoir aujourd'hui 2 représentants dans cette instance.
Ce qui me rend très optimiste ici c’est la volonté affichée de la présidente et de son équipe d’inaugurer une nouvelle ère en axant sa politique sur la transparence, l’échange avec les fédérations, la communication, la visibilité de notre sport. Elle a également exprimé la volonté d’agir en direction de la jeunesse et des femmes.
Comme vous le voyez, les activités de la Fédération sont nombreuses, diverses et complexes. Il est très difficile de coordonner le tout et je tiens à remercier ici les bénévoles à la fois du bureau et du CD, mais aussi les membres des commissions. Pour faciliter la communication, les comptes rendus des réunions sont adressés à chaque niveau pour que chacun puisse suivre les avancées des réflexions et travaux tout comme les rapports des diverses commissions le sont pour l’AG aux ligues. C’est aussi la raison qui implique de travailler ensemble à chaque niveau de la Fédération et de se coordonner pour optimiser nos capacités et ne pas être redondants. Nous continuerons d’inviter 2 présidents de ligue à chaque réunion de CD pour renforcer la collaboration dans les deux sens entre le niveau national et régional.
Un mot pour conclure des exploits de nos sportifs : pluie de médailles aux championnats du monde blackball à Killarney en Irlande, victoire d’une étape de la coupe du monde pour Jérémy Bury et remontée au classement mondial, comportement remarquable de nos représentants pour le championnat du monde 3-bandes à Bordeaux, titre de champion d’Europe pour Maxime Panaia et pour l’équipe des jeunes de Oissel à Brandebourg. Les résultats à l’américain sont moins bons qu’habituellement et on peut remarquer les 2 quarts de finales de Brian Ochowski au snooker.
Il nous faut poursuivre ou plutôt intensifier nos efforts pour soutenir nos sportifs à l’international. C’était un engagement de notre part et il semble essentiel pour motiver à la fois les joueurs mais aussi les clubs et les ligues à s’inscrire et à se reconnaître dans le projet et la politique fédérale.
L’olympiade qui s’ouvre sera décisive pour le billard.
À nous d’être volontaires voire volontaristes pour assurer notre propre avenir.
Comme le dit Henri Bergson : « l'avenir ne sera pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire »

Je vous remercie de votre attention.

Jean-Paul Sinanian (Président de la FFB)


Compte rendu ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

FFB AG du 11 06 2017 Auxerre 3Jean-Paul Sinanian accueille les congressistes et remercie tout particulièrement la ligue de Bourgogne-Franche Comté, Franck Jesbac, président de la ligue et du club d’Auxerre ainsi que Philippe Maillard, secrétaire également du club et de la ligue pour l’excellente organisation de notre week-end de travail. Sur 13 ligues, 12 sont présentes (la ligue de La Réunion n’est pas représentée).

1°) Adoption du compte rendu de l’assemblée générale du 05 juin 2016 à Châtillon et de l’assemblée générale du 11 décembre 2016 à Joué-lès-Tours Le président demande à l’assemblée d’adopter les deux comptes rendus. Aucune remarque n’étant émise, les deux documents sont adoptés à l’unanimité.

2° ) Rapport moral Voir document figurant en pièce jointe.

3°) Déménagement du siège social Jean-Paul Sinanian explique que de nouveaux locaux ont été trouvés pour déménager le siège social de la Fédération. Le local actuel posait des problèmes de sécurité pour les salariés. Le nouveau local est bien plus adapté et la propriétaire a effectué des travaux de rénovation. Le loyer reste le même. Le déménagement sera organisé le 15 juin. L’adresse postale ne change pas : CS 42202 – 03202 VICHY CEDEX. L’adresse physique se situe 6, Rue Jean Moulin – 03700 BELLERIVE SUR ALLIER. L’Assemblée Générale valide cette décision. Jean-Paul Sinanian ajoute que la DTN à Paris va également déménager fin août puisque le bail des locaux actuels boulevard Henri IV arrive à échéance. Un nouveau bail vient d’être signé pour des bureaux à Asnières. Le loyer sera beaucoup moins important et permettra une économie réelle pour la Fédération. Patrice Mesny intervient pour signaler qu’on lui avait demandé de se renseigner pour installer éventuellement la DTN dans les locaux du club de l’Hay les Roses. Le bureau a effectivement étudié cette possibilité mais il s’avérait que le temps de trajet des salariés était accru et que la FFB n’a pas reçu de courrier de la municipalité lui permettant de s’engager sur ce dossier malgré le délai supplémentaire accordé.

4° ) Election complémentaire au sein du CD – 2 postes à pourvoir : présentation des candidats et vote Trois personnes ont postulé : Patrick Bourgeois, Maxime Cassis et David Lecomte. Patrick Bourgeois et David Lecomte sont présents et font état devant l’assemblée de leurs motivations. La présidente du bureau de vote est Mme Isabelle Piccoli et les quatre scrutateurs sont Dominique Corvaisier, Vincent Le Roux, Jacques Le Gohebel et Patrick Trouve. Le dépouillement s’organise sous le contrôle de Jean-Pierre Guiraud, président de la commission de surveillance des opérations électorales.

5° ) Vote des textes : statuts et règlement intérieur Claudine Mesny liste les modifications dans les textes qui proviennent soit de demandes du ministère soit de demandes du bureau. Une question est posée sur la suppression du terme « sportive » dans la dénomination des commissions américain, blackball, carambole et snooker. Il s’agit en fait de calquer le projet de l’olympiade à savoir travailler en pôle. Ces commissions ne doivent pas seulement travailler sur le sportif mais également sur le développement, la communication, l’arbitrage et la formation. L’idée est d’avoir un référent dans ces domaines pour chacune des commissions. Une ligue demande à ce que soient définis plus clairement les critères pour une mise sous tutelle d’une ligue. La commission administrative apportera un complément à cet article. Les textes sont approuvés à l’unanimité sous réserve de cette modification.

6 ° ) Retours de la « conférence des présidents de ligues » du samedi après-midi Eric Vaquier demande s’il y a des questions par rapport à la conférence de la veille. Aucune question n’est soulevée. Ce type d’échange sur des sujets variés est nécessaire afin de pouvoir mutualiser les actions entre les ligues. L’opération est à renouveler.

FFB AG du 11 06 2017 Auxerre 27 ° ) Budget 2017/2018 – présentation et vote Olivier Coumert présente le budget 2017/2018. Il détaille minutieusement les postes de dépenses et de recettes. On remarque une volonté de la fédération d’axer sa politique vers la formation avec un budget en hausse dans ce domaine (ETR). Au niveau des recettes, le trésorier souhaite que les ligues, pour la saison prochaine, puissent communiquer leur estimation au niveau du nombre de licences afin que le budget fédéral puisse correspondre aux différents budgets des ligues. Les ligues souhaiteraient une présentation du budget qui établirait le comparatif avec celui de la saison en cours et également un suivi du budget actuel. Le trésorier en prend note. Il explique qu’il établit un suivi trimestriel et à la date de cette AG, il était trop juste pour établir le suivi à fin mai qui sera réalisé fin juin. Le dernier disponible étant celui de fin février. Le budget est adopté à la majorité : 853 pour et 220 contre.

8° ) Résultat du scrutin de l’élection complémentaire Inscrits :
1119 / Abstentions : 46 / Votants : 1073 / Blancs : 276 / Nuls : 1 / Suffrages exprimés : 796
Patrick Bourgeois recueille 407 suffrages.
Maxime Cassis recueille 640 suffrages.
David Lecomte recueille 773 suffrages.
Maxime Cassis et David Lecomte sont élus.

9° ) Projet fédéral 2017-2020 Marc Massé présente le projet fédéral à l’aide d’un diaporama. Il précise qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un document de travail qui va évoluer. Des précisions sont demandées sur les formations de formateurs (notamment le diplôme fédéral d’initiateur) et sur le label fédéral « club-école ». Il s’agit de proposer des formations qui répondent aux besoins de montée en compétence des formateurs et des écoles de billard des clubs. La suppression du label 1 se fera en douceur avec une période de transition de 2 ans afin d’accompagner les clubs vers l’équivalent des critères du label 2 actuel. Des congressistes (notamment LBIF et CVDL) craignent de voir les clubs ne pas avoir assez de DFI pour atteindre ces nouveaux critères de labellisation. Cette période de 2 ans va permettre d’évaluer notre capacité à former un nombre de DFI suffisant. Il est par ailleurs tout à fait possible de mutualiser entre plusieurs clubs. La formation au DFI s’effectuera sur une semaine complète. Une première session sur ce nouveau format est organisée fin août à Gradignan. Huit personnes sont inscrites à ce jour. Il est rappelé que la montée en compétence des intervenants demande du temps de formation. La Bretagne suggère d’introduire une part de formation à distance qui réduirait les temps de formation en présentiel. L’Occitanie évoque la possibilité de création d’un label club régional qui aurait comme critères l’équivalent du label fédéral 1 d’aujourd’hui.

10 ° ) Palmarès sportif Jean-Pierre Guiraud fait lecture du palmarès sportif international. Voir pièce jointe. Il précise que Morangis est actuellement en compétition et devrait au moins obtenir une médaille de bronze (Coupe d’Europe 3 bandes par équipes de clubs division 1). 11 ° ) Date et lieu de la prochaine assemblée générale La date de la prochaine assemblée générale est fixée au week-end des 09&10/06/2018. Une option est prise pour Lyon. Le lieu définitif sera confirmé ultérieurement. La date de l’assemblée de décembre pour la validation des comptes est fixée le week-end des 09&10/12/2017. Le lieu est à déterminer.

Jean-Paul Sinanian (Président)

Stéphanie Giron (Secrétaire générale)


FFB AG du 11 06 2017 Etat des licences au 30 04 17 

FFB AG du 11 06 2017 Budget prévisionnel 2017 2018

Commentaires   

-1 #5 Marchisseau Stéphane 20-07-2017 09:40
Je vousdrais pas en rajouter à ce qui a déjà été écrit plus bas, mais en plus il y avait trois pelés et un tondu à cette AG !
Citer
0 #4 Melnytschenko Serge Michel 16-07-2017 07:35
"Dans 10 ans, c'est mort, y'aura plus personne !"

Je te trouve bien optimiste. Dans certains clubs, l'espérance de vie se réduirait plutôt à un temps triennal.
Quant à l'hémostase ou la peur du gendarme dont tu parles, elle n'est pas la même partout et bien des clubs ne connaissent ni l'une, ni l'autre.
Les clubs..
Se sont eux à qui appartient -non pas la richesse et la gloire :lol: - la solution. Car la, (les) solution (s) existe. Encore faudrait-il que les dits clubs aient le désir de vivre et surtout, de progresser car malheureusement et dans beaucoup semble prédominer le célèbre adage: "Après-moi la fin du monde :P "
Sur ce, j'ai une révolution à mener et pas beaucoup de sans culottes avec moi. Donc et si le coeur t'en dit, tu es le bienvenu.

S.M.M
(du B.C T. ;-)
Citer
0 #3 Carom 16-07-2017 01:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Melnytschenko Serge Michel :

Tout dépend peut-être de la période pris en référence ?
Non ? :-?


Oui évidemment, après une telle baisse (1900 en 1998) et 1350 en 2015, c'est vrai que 1432 c'est plus ;-)
La chasse aux non-licenciés planqués dans certains clubs et avec la peur du gendarme, a stoppé l'hémorragie, mais pour combien de temps encore ?
La pyramide des âges parle d'elle-même, impossible de faire machine arrière dans cette disparition annoncée du billard Carambole.
On le voit tous les jours dans nos clubs, un regard autour de nous et on se dit : "Dans 10 ans, c'est mort, y'aura plus personne !"
Et ce ne sont pas les quelques étoiles filantes (joueurs ou clubs) qui y changeront quelque chose, malheureusement.
Citer
0 #2 Melnytschenko Serge Michel 15-07-2017 04:12
La hausse ou la baisse :o

Tout dépend peut-être de la période pris en référence ?
Non ? :-?
Citer
0 #1 Carom 11-07-2017 11:13
Concernant les statistiques des licenciés, il faut noter que la Ligue Centre-Val-de-Loire (ex Ligue du centre) était autour de 1800 licenciés en 1998 !
Je me souviens que le slogan des dirigeants de la LBC de l'époque était : 2000 licenciés en 2000 !"
Nous sommes aujourd'hui à 1432 (dont 175 pour le Blackball), ce n'est pas une baisse, mais une véritable dégringolade !
Et malgré tout, on nous dit que tout va bien, que le nombre de licenciés est à la hausse. :-*
Et le pire, c'est que les réserves financières de la LBCVL n'ont jamais été aussi élevées !
Chercher l'erreur ;-)
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir